PERSPECTIVES

Le magazine du cours FLFR 480-580 de NIU

Montre-leur, Joe !

C’était la nuit d’un combat de boxe, et l’excitation était déjà dans l’air.  Nous voulions que Joe Louis gagne son combat ce soir-là. Ce combat était l’occasion de célébrer l’un des nôtres.  C’était une source de fierté de savoir que une famille noire et une communauté noire avaient envoyé quelqu’un comme lui dans le monde. Les enfants chantaient son nom comme s’il s’agissait d’un hymne national, une chanson de louange, roulement de nos langues afin que les vents puissent porter son nom sur terre et sur mer.  Joe Louis!  C’était un nom qui sonnait bien, doux à nos oreilles et cher à nos cœurs. Nous sommes rentrés de l’école en courant. Nos pieds frappant le rude chemin de terre faisaient voler la poussière. Peu de gens avaient des radios, et ils ont accueilli les autres. Il y avait assez de “White lightening,” le rafraîchissement principal des adultes. Les femmes étaient assises dans les fauteuils près de la radio. Les plus âgées avaient la priorité. Les enfants étaient assis sur le sol, les hommes rassemblés sur le porche, et les garçons plus âgés dans la cour. La voix du présentateur de radio a fait cesser les conversations. Les vieilles femmes priaient avec véhémence pour Louis. « Seigneur, aide- le » gémit Mme Rose, tordant ses mains ridées.  «Frappe-le, Joe! » hurlaient, certains des hommes.  Comme nous endurions le racisme, ces combats étaient plus que des compétitions d’athlétisme. Joe Louis, un homme noir, était dans le ring, combattant un homme blanc, l’Amérique blanche et le racisme blanc. Il était notre espoir. Une fois qu’il a gagné le combat, les cris de joie ont éclaté. Les gens analysaient le combat, round par round. Nous devions faire attention à ne pas célébrer sa victoire devant les Blancs; des Noirs avait été attaqués pour avoir encouragé une victoire noire dans le ring. Loin des Blancs, cependant, nous pouvions la célébrer de tout notre soûl. Nous sommes allés nous coucher en pensant à sa grande victoire. Joe nous avait redonné la fierté.   Joe nous avait rendus fiers!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 14 avril 2014 par dans Fiction, Printemps 2014, et est taguée , , .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et recevoir des notifications de nouveaux articles par mail.

Rejoignez 18 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :