PERSPECTIVES

Le magazine du cours FLFR 480-580 de NIU

Interview d’une reine de beauté

Leticia Rivera est étudiante à Northern Illinois University. Elle participe à des concours de beauté.

leticiaLeticia Rivera est une jeune fille typique. Elle est étudiante à Northern Illinois University où elle étude le développement psychologique de la famille et d’individu. Elle a 22 ans, elle est dans une association d’étudiantes Panhellénique, et elle participe à des concours de beauté. Notre entretien a lieu un mercredi soir dans sa chambre. Leticia porte un legging et un sweat à capuche noir. Son maquillage et ses cheveux sont impeccables. Ses écharpes de compétitions passées décorent sa chambre.

Q : A quel âge avez-vous commencé à participer à des concours de beauté ?
R : J’avais quatorze ans.

Q : Comment est-ce que vous avez commencé ?
R : Ma cousine, qui a un an de  plus que moi, avait participé au concours « Miss Teen Puerto Rico » et quand je l’ai vue j’ai su que je voulais faire ça moi aussi. Ma mère m’a donc aidée et l’an suivant j’ai participé à mon premier concours.

Q : A quel type de concours de beauté est-ce que vous participez ?
R : Je fais plus les concours de latinas. J’ai participé à deux concours pour les « blanches » et c’est très différent. Il y a plus de participantes à ces concours-là qu’aux concours de latinas.

Q : Combien de titres avez-vous gagnés ?
R : Seize

Q : C’est beaucoup ! Après avoir gagné un titre combien de temps est-ce que vous le gardez ?
R : On garde le titre pendant un an, mais pendant l’année on doit participer à certains événements. On doit contribuer sa présence à sa communauté.

Q : Comment préparez-vous pour les concours de beauté ?
R : Oh mon dieu. Il y a beaucoup d’entraînement : la préparation des costumes, et des choses comme ça. Il y a aussi la préparation mentale pour les questions d’interview. En général, c’est le chef d’une organisation pour la communauté portoricaine qui m’aide. C’est un intervieweur bien connu. Donc, je lui demande de m’aider parce que, bien que certaines questions soient humoristiques, comme, « Quelle type d’épice seriez-vous ? » les juges veulent quand même des réponses de concours typiques.

Q : Qu’est-ce que vous voulez dire exactement par « entrainement » ?
R : Je fais beaucoup d’exercice physique.

Q : Combien de fois pendant la semaine est-ce que vous faites de l’entraînement ?
R : Quand je suis en phase d’entraînement, je dois le faire au moins cinq fois par semaine.

Q : Est-ce que vos habitudes alimentaires changent ? Qu’est-ce que vous mangez normalement ?
A : Oui, je ne me nourris que des biscuits salés et d’eau.

Q : Vraiment ? C’est tout ?
R : Oui, c’est tout ce que je mange pendant la semaine du concours. Ma mère se met en colère, mais je ne veux pas « gonfler ».

Q : Est-ce que les concours ont affecté votre vie quotidienne ?
R : Plus tellement maintenant, mais quand j’étais plus jeune, je ne faisais rien en dehors des concours de beauté. Je n’ai pas eu d’adolescence. Ma vie était très protégée. J’étais tout le temps avec ma famille. Je n’avais jamais le temps de sortir avec mes amis parce qu’en plus des concours de beauté j’étais danseuse. Donc, je voyageais tout le temps et je n’avais pas le temps de faire les mêmes choses que mes amis.

Q : Est-ce que vous le regrettez ? Souhaiteriez-vous qu’on vous rende votre adolescence ?
R : Un peu, parce que je pourrais avoir des histoires comme celles de mes amis. Par exemple, ils sortent de chez eux sans que leurs parents le sachent. C’est quelque chose que je ne pourrais jamais faire. Je le regrette de temps en temps mais, en même temps ma mère m’a enseigné comment être responsable.

Q : Je sais qu’il y a une interview à chaque concours de beauté. Est-ce qu’il y a deux parties ? Une partie avec un panel et une autre partie sur la scène ?
R : Non, cela est pour quelques concours de beauté spécifiques. Les concours de beauté dans auxquels je participe sont littéralement juste un panel. L’interview dure 10 minutes et ils peuvent vous demander n’importe quoi. Une fois, un panel m’a demandé de danser.

Q : Quelle est la partie la plus stressante pour vous ?
R : Pour moi, l’interview parce que c’est un panel donc, il y a cinq juges et c’est intimidant. On ne sait jamais ce qu’ils vont nous demander. Une fois, un juge m’a posé une question sur ma religion, ça n’est pas interdit mais c’est tabou. Je ne savais pas quoi dire !

Q : Il y a beaucoup de controverse sur les concours de beauté. En particulier sur la question de comment ils affectent l’amour-propre des participantes. Sentez-vous que votre amour-propre soit affecté d’une manière positive ou négative ?
R : Pour moi les concours de beauté sont positifs parce que j’étais très timide quand j’étais enfant. J’ai commencé à danser quand j’avais 10 ans ; j’ai commencé à participer à des concours de beauté quand j’avais 14 ans. Donc, quand j’avais 10 ans je suis devenue moins timide alors, quand j’ai commencé à participer à des concours de beauté je n’étais plus inhibée.

Q : Quels sont votre opinions sur la manière dont les médias représentent les concours de beauté et leurs participantes ?
R : Oh mon dieu… je déteste ça ! Vraiment. Comme, Toddlers and Tiaras [une émission de télévision américaine sur les concours de beauté pour les enfants]. Je ne comprends pas pourquoi ces parents mettent leurs enfants dans des concours de beauté et leur font manger du sucre ou boire du Coca-Cola et de la caféine. Ça n’a aucun sens. Les concours de beauté ne sont pas comme ça, on n’a pas besoin d’être surexcité ou super joyeux. La chose la plus importante dans les concours de beauté est d’être soi-même. L’importance est dans la combinasion de beauté et d’intelligence. Et beaucoup de gens ne le comprennent pas.

Q : Alors, quand une participante à « Miss America » ou  « Miss Universe » dit quelque chose d’incorrect pendants l’interview et perpétue le stéréotype que toute les participantes sont stupides, quelle est votre réaction ?
R : Ça dépend de comment elles répondent à la question, parce qu’il y a des personnes dans des concours de beauté qui vraiment sont stupides. On doit être intelligent et beaucoup des jeunes femmes  qui participent à « Miss Universe » ne se rendent pas compte de cette réalité. Elles pensent qu’être belle est tout, mais quand quelqu’un leur pose une question, elles ne savent pas répondre. Et, moi, en tant que quelqu’un qui participe à des concours de beauté, je sais tout de suite qu’elles ne vont pas bien répondre. Alors, je pense qu’elles renforcent le stéréotype.

Q : En dehors de cela, est-ce que vous aimez « Miss Universe » et les concours de beauté comme ça, normalement ?
R : Oui, j’aime ça. C’est quelque chose que j’ai toujours voulu faire, mais je sais que je ne pourrais jamais le faire parce que je suis trop petite. Mais, j’aime bien les regarder parce que les jeunes femmes viennent de partout et qu’elles travaillent très dur pour être là.

Q : Si vous n’aviez jamais participé à des concours de beauté, comment est-ce que vous pensez que votre vie serait différente ?
R : Oh mon dieu… je pense que je serais danseuse de toute façon, parce que j’ai commencé par danser avant tout. Donc, je pense que j’aurais plus réussi en tant que danseuse. J’ai une passion plus forte pour la danse que pour les concours de beauté.

Q : Si vous aimeriez plus être danseuse, pourquoi est-ce que vous continuez les concours de beauté ?
R : Pour ma mère. C’est son rêve et elle veut que je le fasse. Mais, ça ne me dérange plus, parce que j’ai gagné beaucoup de titres donc, évidemment je suis bonne. La danse est mon rêve, mais les concours de beauté sont le rêve de ma mère et je fais cela pour elle. Je suis sa seule fille, je le fais pour cette raison. Mais j’ai mon dernier concours en novembre 2014, pour un titre international. J’ai 22 ans, c’est l’heure que je prenne ma retraite.

Q : Cela vous rend-il triste ?
R : Non, je suis enthousiaste. Je veux finir de la meilleure façon possible. Bien qu’il y ait eu une époque où je me sois sentie vaincue parce que j’avais déjà été en compétition avec toutes les jeunes filles qui participaient aux mêmes concours que moi. Je savais que les concours seraient truqués, parce que beaucoup des concours de beauté sont truqués et on ne le sait pas.

Q : Vraiment ?
R : Oui, beaucoup de concours de beauté truqués m’ont dépossédée de mes titres, mais pas cet année.

Q : Comme vous allez prendre votre retraite bientôt, faisons un retour en arrière. Est-ce que vous avez eu des disputes avec d’autres participantes ?
R : Oui ! Le premier titre que j’ai gagné était « Miss Teen Puerto Rico Illinois » et une jeune fille, que je connaissais de ma troupe de danse, a fait en sorte que toutes les autres participantes me détestent. Elle a détruit ses chaussures et sa robe et elle a dit à tout le monde que c’était moi qui l’avais fait ! Donc, quand j’ai gagné personne ne pensais que je le méritais. J’ai passé tout mon temps à donner la preuve que je méritais le titre, et la jeune fille n’a jamais avoué.

 

Cette interview a été traduite de l’anglais en français.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 13 mai 2014 par dans Interviews, Printemps 2014, Reportages, et est taguée , , .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et recevoir des notifications de nouveaux articles par mail.

Rejoignez 18 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :